top of page

You’ve got mail 261… oui, mais pourquoi 261 ?

Dernière mise à jour : 31 oct. 2022


Vous êtes nombreux à poser cette question. Pourquoi 261 ? Est-ce que ça a la moindre signification ?

Pour tout dire… oui !

Le genre de signification symbolique. Mais aussi, le genre de celles qui font de cet univers un monde meilleur pour les femmes.



1967, Marathon de Boston


Kathrine Virginia Switzer a 20 ans. Elle court, mais n’a jamais eu l’opportunité de participer à un marathon. Le marathon de Boston n’est pas ouvert aux femmes, pour la simple raison que “les femmes sont physiquement incapables de courir 42 km”. Elle a d’abord dû convaincre son entraîneur, Armie Briggs, qu’elle était capable de courir une telle distance durant son entraînement. Une fois ceci accompli, il a accepté de l’emmener au marathon de Boston. En effet, à l’époque, même s’il n’était pas clairement stipulé dans le règlement que l’inscription était interdite aux femmes, aucune d’entre elles n'avait jamais réussi à obtenir son inscription.

Switzer s’inscrit en utilisant sa licence officielle de l’AAU (Amateur Athletic Union) et en signant de ses initiales K. V. Switzer, afin de cacher son sexe. Elle a ainsi obtenu le numéro 261.



17 avril, durant le marathon. Lorsque Jock Semple, le responsable de la course, se rend compte d’une femme concourt , il essaie de lui arracher son numéro, et agresse la jeune femme afin de l’empêcher de terminer la course. Dans ses mémoires, Switzer écrit :

Instinctivement, j’ai rapidement tourné la tête et j’ai découvert le visage le plus odieux qui soit. Un homme grand, énorme, les dents prêtes à me mordre, et avant que je puisse réagir, il m’a attrapée par l’épaule et m’a projetée en arrière en criant : Sors de ma satanée course et donne-moi ton numéro !

Grâce au soutien de ses partenaires, elle réussit à s’échapper et à continuer de courir. Elle raconte :

Je savais que si j’abandonnais, plus personne ne croirait qu’une femme pouvait courir 42 km. Si j’abandonnais, cela ferait reculer le sport féminin, au lieu de le faire avancer. Si j’abandonnais, jamais je ne courrais le marathon de Boston. Si j’abandonnais, Jock Semple et tous ceux comme lui gagnaient. Ma peur et mon humiliation se sont transformés en rage.

Les réactions du public furent diverses. Une femme qui se tenait dans la foule tombe à genoux en lui dit : “vas-y ma belle, vas-y, cours. Fais-le pour nous toutes.”


A 20 ans, Switzer finit sa course en 4h et 20 minutes. Mais elle est disqualifiée du marathon et exclue de la AAU. Au même moment, l’incident fait les gros titres dans le monde entier.

Faisant suite à sa participation, la AAU stipule que les femmes ont interdiction de concourir avec les hommes (ce n’est qu’en 1972 que le marathon de Boston finit par ouvrir une course officielle pour les femmes). Néanmoins, cela n’a pas empêché Switzer de poursuivre le combat. Une fois qu’elle eut terminé son premier marathon, elle était déterminée sur deux choses : elle voulait devenir une meilleure athlète et elle voulait créer de nouvelles opportunités pour les femmes. Elle raconte : “au début, courir n’était pas pour moi une action politique. Mais ça l’est devenu, lorsque le représentant officiel m’a attaquée. Soudain, ce nombre 261 est devenu un nombre magique, incarnant ténacité face à l’adversité.


En 2017, 50 ans plus tard, Switzer a de nouveau participé au marathon de Boston. Cette fois-ci, elle était entourée de quelques 13.500 femmes qualifiées pour participer à la course.



Chez You’ve got mail, nous avons adopté ce symbole comme notre mojo. 261 n’est pas qu’un chiffre, c’est l’incarnation de confiance et de persévérance. D’un accomplissement.

La course est en marche. Avec nos partenaires, nous mettons tout en place pour que votre parcours devienne un vrai succès.


 

Pour plus d’informations sur comment adapter et mieux envisager votre stratégie marketing, contactez-nous.

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page